Ondes électromagnétiques, champ magnétique et santé: danger!

Publié le 2 Comments
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (20 votes, moyenne: 4,75 sur 5)
ondes electromagnetiques - rayonnement - champ magnetique - champ electrique - wifi - electricite - spectre - telephone mobile

Les ondes électromagnétiques correspondent à des rayonnements produits par des forces ou champs électriques et magnétiques. Elles sont généralement invisibles bien que de plus en plus présentes dans notre environnement avec le développement des téléphones mobiles et réseaux wifi internet.

Il existe de nombreuses catégories d’ondes électromagnétiques, la lumière en fait également partie. Cet article vous propose un tour d’horizon sur ce sujet de plus en plus polémique. Nous vous présenterons les principaux risques et vous y trouverez également dix précieux conseils pour vous en protéger.

Il est cependant important de noter que toutes les ondes ne sont pas néfastes pour notre santé. En effet, certains champs électromagnétiques sont naturels, tels que le champ magnétique terrestre. Celui-ci nous protège des flux électriques du soleil. Il joue également un rôle majeur pour l’orientation, la boussole en est un fameux exemple. Les oiseaux migrateurs, les poissons et les tortues marines l’utilisent également pour s’orienter.
ondes electromagnetiques - terre - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
D’une façon générale, la propagation du rayonnement est accompagnée par une intéraction de particules chargées électriquement. Les ondes électromagnétiques sont ainsi couplées à un transfert d’énergie. Dans certains cas, des interférences, des échos mais également des modifications biologiques peuvent se produire.

Les champs électriques (mesurés en volts par mètre) sont créés par la présence de charges électriques.

Les champs magnétiques (mesurés en ampères par mètre ou en teslas) exigent une condition supplémentaire pour exister, les charges électriques doivent en effet se déplacer. Les champs magnétiques n’existent que si le courant circule.

Concrètement, un appareil électrique branché sur une prise de secteur standard d’une tension de 220 V crée un champ électrique même si l’appareil est éteint. Son câble d’alimentation émet également un champ électrique. En plus, une fois l’appareil allumé, ce dernier recevra l’intensité du courant et créera également un champ magnétique.
ondes électromagnétiques - courant électrique
A noter également une autre différence entre ces deux champs. Les murs et les cloisons bloquent partiellement les champs électriques mais sont généralement inefficaces pour stopper les champs magnétiques.

Pour terminer avec cette partie théorique et pour mieux comprendre, il nous faut aussi caractériser les ondes électromagnétiques par leurs fréquences. Il s’agit du nombre de cycles d’oscillations par seconde, elles sont également mesurées en Hertz (Hz). Plus la fréquence est élevée, plus l’énergie transférée est importante.

La classification des ondes électromagnétiques ci-dessous par ordre de fréquence croissante vous donne quelques exemples de présence et/ou d’utilisation dans notre environnement (non-exhaustifs) :
ondes electromagnetiques - spectre - wifi - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence

Les ondes électromagnétiques radioélectriques de basse fréquence:

– fréquences inférieures à 30 Hz : ondes électromagnétiques naturelles

– fréquences entre 30 et 300 Hz : réseau électrique et électro-ménager (branché sur du 50 Hz)

– fréquences entre 300 Hz et 3 KHz : ondes électriques des réseaux téléphoniques

– fréquences entre 3 KHz et 300 KHz : orages terrestres, radio ondes longues (OL)

Les ondes radioélectriques de moyenne fréquence:

– fréquences entre 300 KHz et 3 MHz : radios ondes moyennes (OM), ADSL

Les ondes radioélectriques de haute fréquence:

– fréquences entre 3 MHz et 30 MHz : radios internationales, premiers ondes radars (trans-horizon)

– fréquences entre 30 MHz et 300 MHz : bandes FM, télévision, premières communications aéronautiques, premiers satellites météo

Les micro-ondes de très haute fréquence dites hyperfréquences:

– fréquences entre 300 MHz et 3 GHz : téléphones mobiles, ondes Wifi, bluetooth, fours à micro-ondes, chauffage par induction, antennes relais

– fréquences entre 3 GHz et 30 GHz : télévision par satellite, premières communications radio-astronomiques

– fréquences entre 30 GHz et 300 GHz : satellites, radars, recherches, …

Les infrarouges:

– fréquences entre 300 GHz et 384 THz (utilisées dans de nombreux domaines comme technique de chauffage, de vision nocturne, de détection, …)

La lumière visible :

– fréquences entre 384 THz et 750 THz (soleil, ondes du spectre optique visible par l’Homme)

Les rayonnements ionisants:

– les ultraviolets à des fréquences entre 750 THZ et 300 PHz (soleil, imagerie médicale avec fluorescence, cabines de bronzage artificiel, désinfection de surfaces, désinsectisation, …)

– les rayons X à des fréquences entre 300 PHz et 30 EHz (contrôle dans les aéroports, radiographie, scanners, radiothérapie, …)

– les rayons gamma à des fréquences supérieures à 30 EHz (radioactivité)

Que dit la réglementation française ?
parlement - assemblée nationale - loi - ondes electromagnetiques
En France au niveau des réseaux électriques, les valeurs limites d’exposition des ondes de basse fréquence (de 0 à 300 GHz) sont basées sur les recommandations européennes de 1999. Elles garantissent à priori une densité de courant dans le corps inférieure à 2 milliampères par mètre carré. Cette loi indique les valeurs suivantes:

* champ électrique maximum: 5000 Volts/mètre

* champ magnétique maximum: 100 microTesla

Les valeurs limites d’exposition des ondes d’hyperfréquence sont basées sur un décret de 2002:

Pour rappel, les hyperfréquences (de 300 MHz à 300 GHz) sont produites par les émetteurs de télévision et de radio, les stations relais de téléphonie mobile, les téléphones portables ainsi que les téléphones sans fil, le Bluetooth, la wifi, les fours micro-ondes …

Le décret de 2002 réglemente l’exposition aux champs magnétiques produits notamment par la téléphonie mobile. Les valeurs d’exposition maximale sont comprises entre 29 volts/mètre et 61 volts/mètre en fonction de la fréquence utilisée par le réseau (2G, 3G ou 4G).

Quels sont les dangers potentiels ?
ondes electromagnetiques - danger - risque - champ electrique - champ magnetique - rayonnement

Voyons maintenant ensemble les risques et dangers des ondes électromagnétiques. En effet, Les champs électriques et magnétiques entraînent des courants dans notre corps.

Ils peuvent en fonction de leur intensité induire des effets sur le plus ou moins long terme. Les rayonnements ionisants (ultra-violets, rayons X et gamma) sont bien sûr les plus puissants avec des effets rapides. Ils peuvent en effet détruire les liaisons moléculaires. Les autres ondes électromagnétiques ont souvent des effets plus permissifs, les symptômes apparaissant souvent plus tard …

Les risques des rayons X :

Les rayons X sont de plus en plus utilisés dans le secteur médical, notamment dans le domaine de l’imagerie (radiographie, scanner, …). Selon l’Institut français de Vieille sanitaire, l’exposition aux rayons X (dose moyenne par an et par habitant) a augmenté de plus de 50% de 2002 à 2007. L’utilité des applications médicales n’est pas à remettre en cause. Cependant, les excès semblent être à proscrire.

En effet, les rayons X peuvent entraîner des cancers à partir de certaines doses absorbées. Le prestigieux journal scientifique anglais The Lancet publia en 2012 les résultats d’une équipe de chercheurs anglo-américains. Cette étude porta sur plus de 170000 individus de moins de 22 ans. Ils montrèrent qu’une exposition cumulée d’une dose d’environ 60 milligrays triple le risque de leucémie ainsi que celui du cancer du cerveau.

D’autres études mettent également en évidence d’autres dangers comme celle d’Elizabeth Claus, professeur du département de neurochirurgie de l’hôpital de Boston qui travailla plus particulièrement sur l’impact des radiographies réalisées dans le domaine des soins dentaires.ondes electromagnetiques -rayon X - radiographie panoramique - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence Cette étude publiée en 2011 dans le journal American Cancer Society nous indique que les enfants de moins de dix ans ayant subi au moins une radiographie panoramique ont cinq fois plus de risques de développer une tumeur cérébrale de type méningiome. Certes, les équipements évoluent et les doses utilisées sont maintenant en général plus faibles que dans le passé. Il est néanmoins utile de prendre conscience de ce risque afin d’éviter d’éventuelles radiographies non justifiées.

Les risques des ultraviolets :

Les ultraviolets jouent un rôle important au quotidien dans la fabrication de notre vitamine D. Cette dernière est indispensable à notre organisme, elle remplit de nombreuses fonctions, comme par exemple la fixation du calcium sur les os. Elle lutte également contre les symptômes dépressifs, … Toutefois, une exposition en été de maximum 10 à 15 minutes trois ou quatre fois par semaine est suffisante pour nos besoins en vitamines D. L’exposition prolongée ou à hautes doses entraîne quant à elle des effets nocifs pour notre santé du simple coup de soleil à court terme jusqu’au cancer de la peau (mélanome) à plus long terme. Les ultraviolets peuvent favoriser l’apparition précoce des rides ainsi que favoriser certaines maladies dermatologiques telles que la rosacée.

Il existe principalement deux types d’ultraviolets. Les UVA qui pénètrent profondément dans la peau, c’est à dire dans l’épiderme superficiel mais également dans le derme. Ils provoquent des dommages importants mais ne sont généralement visibles que sur le long terme. A l’opposé, les UVB pénètrent superficiellement et entraînent rapidement les fameux coups de soleil.

La Mayo Clinic, prestigieuse fédération américaine de recherche hospitalière a publié une étude en 2012 sur les relations entre ultraviolets et cancer. Cette étude porte notamment sur les ultraviolets artificiels issus des cabines de bronzage. Les résultats nous montrent par exemple une augmentation de 75% du risque de cancer en cas de première exposition avant l’age de 30 ans.ondes électromagnétiques - cabine de bronzage - ultraviolet

Certes pour se protéger, l’organisme produit de la mélanine. Il s’agit d’un pigment qui absorbe une partie des ultraviolets. Les personnes à peaux mates produisent plus particulièrement de l’eumélanine, un pigment brun qui induit également le bronzage. Ce système de protection n’est néanmoins pas suffisant. Les ultraviolets sont insidieux car les lésions de l’ADN peuvent se produire bien avant l’apparition des coups de soleil. Le Centre International de Recherche pour le Cancer (CIRC) confirme le danger et classe les ultraviolets comme des agents cancérogènes certains pour l’homme.

Les risques des micro-ondes ou hyperfréquences:

Il s’agit probablement du sujet le plus problématique! Notre environnement électromagnétique a évolué de façon significative au cours de ces vingt dernières années avec notamment l’apparition de la téléphonie mobile et de l’internet.

De nombreuses recherches ont été réalisées afin d’identifier les dangers potentiels. Un groupe de quatorze chercheurs internationaux synthétisa l’ensemble des études disponibles sur ce sujet en 2007. Ce rapport intitulé Bioinitiative dirigé par David Carpenter, directeur de l’institut de la santé et de l’environnement de l’université américaine de New York présente les principaux effets sanitaires produits par les ondes électromagnétiques. Ce rapport est composé de plus de 600 pages … La liste des effets nocifs potentiels présentée est impressionnante:

* dommages génétiques au niveau de l’ADN

* effets sur la fonction immunitaire

* effets neurologiques et comportementaux

* risque de tumeurs cérébrales, leucémie et cancer du sein

* effets sur la mémoire et la maladie d’Alzheimer

* baisse de la fertilité

* effets sur l’apprentissage et l’autisme, …

Ce rapport remet nettement en question les valeurs maximales d’exposition définies par les normes actuelles. Nous ne serions pas suffisamment protégés des risques potentiels pour notre santé. L’équipe de chercheurs recommande en effet un seuil maximal beaucoup plus bas à 0,6 volts/mètre.
Si ce chiffre est comparé avec la législation en vigueur qui est supérieure à 29 volts/mètre, nous pourrions dire que la différence est énorme! Mais dans les faits, l’exposition moyenne en France semblerait être plus basse, environ 1 volt/mètre. Le problème réside plus dans l’hétérogénéité des champs électromagnétiques en fonction des zones. Certains territoires français auraient des pics d’exposition jusqu’à 10 volts/mètres.

Au vue de ce contenu, de nombreuses institutions ainsi que certains centres de recherches critiquèrent la qualité de ce rapport. L’Agence Européenne de l’Environnement a néanmoins soutenu les travaux de Bioinitiative.

Depuis, de nombreuses autres études ont été réalisées et confirmèrent le danger potentiel des hyperfréquences. L’agence de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) indiqua dès 2011 que l’usage des téléphones portables devait être considéré comme « peut-être cancérogène pour l’homme ».

L’assemblée parlementaire du conseil de l’Europe publia par ailleurs un rapport en mai 2011 proposant une réduction du seuil maximal d’exposition.
ondes electromagnetiques - wifi - antenne - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
Mais, il faudra attendre février 2015 pour obtenir en France des premières modifications réglementaires par le vote de la loi « Abeille » à l’assemblée nationale. Les principaux points de cette nouvelle loi sont les suivants:

– un renforcement des contrôles réalisés par l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) avec obligation d’identifier chaque année les zones où l’exposition dépasse 6 volts/mètre. Les opérateurs des émetteurs de téléphonie mobile auront alors 6 mois pour réduire cette pollution « sous réserve de faisabilité technique ».

– le wifi sera désormais interdit dans les espaces dédiées à l’accueil, au repos et aux activités des enfants de moins de 3 ans.

– le wifi devra être désactivé dans les écoles primaires, excepté pendant les activités pédagogiques.

– une information préalable est désormais obligatoire auprès des communes pour un nouveau projet d’installation d’antennes relais. Il existe en France à ce jour plus de 15000 antennes-relais 4G.

– une étude concernant l’electrohypersensibité devra être également transmise au parlement avant mars 2016.

Bref, vous l’aurez compris, le seuil maximal d’exposition n’est pas modifié par ce nouveau texte. Même si tout n’est pas solutionné, cette loi constitue néanmoins un premier pas positif.

Voyons maintenant dix actions que vous pouvez suivre pour réduire le risque lié aux ondes radioélectriques et hyperfréquences.

Nos 10 conseils:

Respecter certaines règles d’utilisation pour le téléphone mobile
ondes electromagnetiques - telephone mobile - wifi - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
– Il est préférable de limiter l’usage des téléphones mobiles à son strict nécessaire et de ne pas l’appliquer à l’oreille. La meilleure méthode consiste à activer le haut-parleur et de poser le téléphone. Il est recommandé d’éloigner le téléphone à plus d’1 mètre du corps (l’amplitude du champ électromagnétiques est en effet cinquante fois plus faible à cette distance).

– Dans les autres cas, nous recommandons l’utilisation d’écouteurs. Le système Bluetooth émettant cependant des rayonnements d’hyperfréquence à 2,4 GHz, il est donc préférable d’utiliser de simples écouteurs filaires.

– Si vous n’avez pas la possibilité d’utiliser le haut-parleur ou les écouteurs, dans tous les autres cas, attendez que votre interlocuteur décroche avant de rapprocher le téléphone. En effet, la phase d’appel est la plus nocive car l’intensité des ondes électromagnétiques est à son maximum.

– La durée d’exposition est un facteur important, nous vous recommandons de n’utiliser le téléphone mobile que pour des communications courtes de quelques minutes. Le téléphone filaire est préférable pour rappeler la personne ou pour des conversations longues. De même, privilégiez l’envoi de SMS.

– Utiliser une coque ou une housse anti-ondes désormais disponible sur le marché. Par ailleurs, éviter tant que possible de placer votre téléphone dans votre poche.

– Les organes en développement étant les plus sensibles aux ondes électromagnétiques, le téléphone mobile est fortement déconseillé pour les enfants de moins de 12 ans.

– Le téléphone mobile augmente automatiquement sa puissance lorsque la force du signal est faible. Évitez les appels dans ces conditions.

– Choisissez un téléphone mobile avec un DAS (Débit d’Absorption Spécifique, exprimé en W/kg) le plus bas possible. Il s’agit d’une donnée constructeur importante qui représente la quantité d’énergie émise par les rayonnements du téléphone mobile. Plus il est bas, mieux c’est !

Réduire l’utilisation des autres appareils sans fil

La station des téléphones sans fil DECT (Digital Enhanced Cordless Telephone) émet des ondes de hautes fréquences nocives d’environ 2 GHz même sans appel. Privilégier un téléphone filaire ou un téléphone sans-fil analogique sans écran.

Pour les interphones de surveillance du bébé, préférez les modèles analogiques à pile équipés du système mode Vox qui ne fonctionnent que lorsque le bébé émet de la voix.

S’affranchir de la pollution des ondes électromagnétiques du wifi

ondes electromagnetiques - routeur - wifi - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - internet
Le wifi émet également des ondes électromagnétiques à hyperfréquence d’environ 2,4 Hz. Afin d’éviter ses nocivités, nous vous conseillons au choix deux options. La première consiste à le remplacer par l’internet cablé. Vous pouvez dans ce cas désactiver la configuration wifi du boitier internet en suivant les instructions de l’appareil. La seconde option consiste à activer le wifi que lorsque vous en avez besoin. La nuit vous pouvez par exemple l’éteindre.

Éloigner les appareils électriques pendant le sommeil.

Cela concerne les appareils tels que l’ordinateur, le téléphone mobile, la radio, les chargeurs, … Si ces appareils ne peuvent pas être déplacer dans une autre pièce, nous vous conseillons de les éloigner d’au moins 1,5 mètres de votre lit, de les éteindre et de les débrancher du secteur. Par ailleurs, si possible, prenez également en considération les appareils de l’autre coté de la cloison. En effet, comme nous l’avons vu ensemble, les murs ne bloquent pas les champs magnétiques.

Attention au radio-réveil !
ondes electromagnetiques - radio reveil - radio - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
Nous vous recommandons de l’éloigner à au moins un mètre de votre tête et d’utiliser des piles. En effet, la pile fonctionne comme un générateur à courant continu, le champ magnétique créé est statique à fréquence nulle. La tension sera plus faible, seulement quelques volts comparés aux 220 volts si branchement au secteur.

Vérifier le branchement de la lampe de chevet !

La lampe peut être problématique car elle est également proche de votre tête pendant le sommeil. Le plus sûr est de la débrancher de la prise du secteur mais cela est parfois peu pratique! En fait, la solution consiste à s’assurer que l’interrupteur coupe la phase et non le neutre de la source électrique. En effet, si la phase n’est pas coupée, la lampe même éteinte sera toujours sous tension et le rayonnement à la fréquence de 50 Hz continuera.ondes electromagnetiques - tournevis testeur - wifi - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence Vous pouvez utiliser un tournevis testeur équipé d’un témoin qui s’allume afin de vérifier l’absence de champ électrique à la sortie de l’interrupteur. Si le témoin s’allume, vous devez débrancher la prise du secteur, la pivoter à 180 degrés et puis la rebrancher. De cette façon, le champ électrique sera supprimé après l’interrupteur. L’autre solution consiste à remplacer l’interrupteur unipolaire de la lampe par un interrupteur bipolaire. Il est à noter que cette vérification est également souhaitable pour toutes les lampes, telles que les lampes de bureau, les lampes de salon, … Normalement, il ne devrait pas y avoir de problème si l’installation a été monté dans les normes, à savoir, prise murale vue de face avec la terre en haut, la phase à droite et le neutre à gauche.

Deux appareils électroménagers à risque !

Les fours à micro-ondes fonctionnent également à haute fréquence. La porte doit être étanche, il est donc recommandé de contrôler régulièrement les joints. Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas être à proximité toute proche lorsqu’il marche.
ondes electromagnetiques - micro ondes - four - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
Les plaques à induction fonctionnement à des fréquences élevées entre 20 à 50 KHz. Le chauffage par induction repose sur la création d’un champ magnétique. Choisissez des ustensiles aux dimensions des plaques car celles-ci sont potentiellement à risque si elles ne sont pas recouvertes sur l’ensemble de leur surface. Des dispersions du rayonnement seraient alors possible à proximité.

Mesurer le champ électromagnétique dans votre environnement

En cas d’environnement à risque, vous pouvez en effet identifier dans un premier temps à quoi vous êtes exposés avec une priorité de contrôle dans votre chambre et d’une façon générale dans les lieux où vous passez le plus de temps. Ces contrôles peuvent être réalisés par vous-même, des appareils de détection des champs électromagnétiques existent sur le marché. Ces appareils vous permettront notamment de vérifier le niveau de pollution magnétiques des lignes électriques à proximité (basse tension, haute tension, ligne enterrée et transformateurs). En parallèle, vous pourrez également vérifier le champ magnétique de votre voiture. En effet, certaines voitures émettent des pollutions élevées particulièrement nocives pour les bébés.

Branchement à la terre !
ondes electromagnetiques -prise terre - antenne - champ electrique - champ magnetique - rayonnement - electricite - frequence
Il est recommandé de contrôler votre installation par un électricien par exemple en cas d’installation ancienne ou en cas de champ électromagnétique vérifié élevé sans connaissance de pollution à proximité de votre habitation. Toute l’installation doit être en effet correctement reliée à la terre. Par ailleurs, la mise à la terre du corps permet également de supprimer ses propres charges électriques statiques accumulées. Des sociétés spécialisées proposent même des tapis de mise à la terre sur lequel vous pouvez poser vos pieds dans votre bureau au travail ou à la maison. Ces tapis sont reliés soit à la terre d’une prise électrique soit directement à l’extérieur. Il faut néanmoins vérifier la sécurité de la prise terre avant branchement du tapis par un multimètre (la tension doit être de 0 volt). Une autre technique simple et naturelle consiste par beau temps à marcher pieds nus sur la terre, cela permet également de rééquilibrer vos charges électriques!

Installer des interrupteurs automatiques de champ

Vous pouvez demander à votre électricien d’installer dans les pièces de votre choix un interrupteur automatique de champ afin de déconnecter le circuit lorsque l’électricité n’est pas utilisée. Dans ce cas, la tension sera réduite automatiquement à 5 volts jusqu’à ce qu’un interrupteur standard soit de nouveau activé.

Vous avez peut-être d’autres idées … Merci pour vos commentaires !

Vous pouvez partager cet article avec vos proches:
Laisser un commentaire

Sources :

« Radiation exposure from CT scans in childhood and subsequent risk of leukaemia and brain tumours: a retrospective cohort study », Mark S Pearce, Jane A Salotti, Mark P Little, Kieran McHugh, Choonsik Lee, Kwang Pyo Kim, Nicola L Howe, Cecile M Ronckers, Preetha Rajaraman, Alan W Craft, Louise Parker, Amy Berrington de González, 2012.

« Non-cancerous brain tumors linked to frequent dental X-rays », publication du Journal of the American Cancer Society, Elizabeth Claus, Lisa Calvocoressi, Joseph Wiemels and Margaret Wrensch, Joellen Schildkraut, Melissa Bondy, 2011.

Institut de Vieille Sanitaire

Rapport Bioinitiative, première édition 2007, seconde édition 2012, éditeur: David Carpenter, Directeur de l’Institute for Health and the Environment de l’Université d’Albany (New York).

Abonnez-vous pour recevoir gratuitement nos prochains articles.

Votre adresse email ne sera jamais communiquée à des tiers et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Publié par
Bio transition

Passionné par la nature, des études en biologie, un diplôme d’ingénieur et une quinzaine d'années d'expériences professionnelles en France et à l’étranger.

2 réflexions au sujet de « Ondes électromagnétiques, champ magnétique et santé: danger! »
  1. Très bon article. Toutefois attention au four micro-ondes.
    Après des centaines de mesures chez des particuliers, je n’en ai jamais vu qui ne fuyait pas. Il est nécessaire de quitter la pièce durant le fonctionnement.
    D’autre part, on peut s’interroger sur la qualité nutritionnelle des aliments soumis à un tel rayonnement.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sous système Android, il est parfois nécessaire d'appuyer une seconde fois pour valider.