Produit de beauté, histoire et origines!

Publié le 1 Comment
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (7 votes, moyenne: 4,86 sur 5)
produit de beaute - histoire produit de beaute - cosmetiques - maquillage - soin visage

L’histoire et l’évolution du produit de beauté est surprenante. Il semble que le premier maquillage apparaît dès la préhistoire! La fascination de l’être humain pour les cosmétiques n’a eu de cesse de grandir au fil des siècles. A ses débuts, principalement utilisé pour se mettre en valeur, le produit de beauté est désormais de plus en plus reconnu et assimilé à une forme de soins, notamment le soin visage

La préhistoire, les débuts du produit de beauté et du maquillage!

Les dernières recherches effectuées dans plusieurs grottes en Espagne en 2012 démontrent que les peintures de l’homme de Néandertal datent de plus de 40000 ans. Ces peintures se retrouvent sur la roche ainsi que sur certains squelettes. Le produit était composé d’ocre rouge, un pigment minéral à base d’argile.

poudre - produit de beaute - maquillage - prehistoire

Différentes hypothèses sont avancées quant à son utilisation sur le corps dans la vie de tous les jours. Il ne s’agit pas encore d’un produit de beauté néanmoins certains chercheurs estiment que ce maquillage avait un rôle de différenciation ou d’appartenance au sein du groupe, d’autres pensent que la poudre pigmentée était utilisée pour impressionner les animaux lorsque les tribus partaient à la chasse …

L’Egypte antique, la civilisation du produit de beauté et des cosmétiques!

L’Egypte est à l’initiative du réel développement du maquillage à partir de 3000 ans avant Jésus Christ. La civilisation babylonienne (actuel Irak) participe également à son expansion. Le plus ancien rouge à lèvre identifié à ce jour est en effet issu de ces civilisations antiques du Moyen-Orient. Ces premiers cosmétiques rouges à lèvre étaient habituellement composés de poudres de minéraux telles que l’argile de couleur auquel était mélangée de la cire d’abeille.

La fabrication d’onguents connait aussi un essor tout particulier en Egypte. Ces onguents sont des pâtes végétales hydratantes parfumées appliquées sur la peau. Ils sont composés d’huile d’olive, d’huile de noix et/ou d’huile de palme. On y ajoute également de la térébenthine, une résine grasse issue de la sève de sapins.

produit de beaute - khol - soin visage - cosmetiques - maquillage - egypte

La formulation du produit de beauté évolue significativement en Egypte avec l’utilisation de pigments naturels. Les teintes brunes et rouges sont obtenues à partir d’argiles ou d’algues de fucus. La coloration rouge carmin est quant à elle plus spécifiquement issue du broyage d’insectes cochenilles ou de pétales de pavot …

La pigmentation bleue est réalisée à partir de violettes mixées à des minéraux de cuivre oxydé. La couleur verte est issue de la pulvérisation de la pierre malachite mélangée éventuellement avec de la pierre turquoise. La blancheur de la peau était quant à elle obtenue en appliquant une préparation contenant de l’albâtre calcaire, une chaux riche en carbonates.

Les feuilles de l’arbuste henné étaient également exploitées pour leurs pigments rouges ou jaunes sur les cheveux et les ongles.

Le khôl, le produit de beauté et maquillage égyptien par excellence!

produit de beaute - maquillage - cleopatre - soin visage - cosmetiques

Malgré l’adoration des égyptiens pour les nuances de couleurs, le produit de beauté par excellence de l’Egypte antique reste le khôl. Il s’agit d’un célèbre maquillage aussi bien pour les femmes que pour les hommes, le fard traditionnel noir pour les cils et les paupières des yeux. Au delà de sa fonction esthétique, le khôl constituait une protection contre les insectes volants et les forts rayons du soleil.

Une étude de l’école normale supérieure de Paris de 2010 confirme par ailleurs les propriétés antibactériennes du khôl. Ce dernier était fabriqué par un fin broyage ainsi que par la pulvérisation de minéraux dérivés du plomb auxquels étaient ajoutées de la suie ainsi que des matières grasses pour constituer la pâte.

Le plomb a été identifié sous la forme laurionite. Celle-ci possède à très très faible dose (sub-micromolaire) certaines propriétés similaires aux ions calcium. En l’occurrence, la laurionite stimule des enzymes jouant un rôle majeur dans l’activité des macrophages. Ces derniers étant les principales cellules de la défense immunitaire.

Bref, aussi incroyable que cela puisse paraître, les égyptiens ont probablement inventé le premier produit de beauté possédant des vertus antibiotiques. Comment ont-ils pu le déterminer 3000 ans avant Jésus Christ … le mystère reste le plus complet!

Le produit de beauté Kajal, le maquillage indien!

produit de beaute - kajal - khol - maquillage indien - cosmetiques
Le kajal est le khôl issu de la civilisation indienne. Sa composition est différente, il se présente sous la forme d’un bâtonnet noir composé de noir de carbone, de cire d’abeille, de camphre et d’huiles végétales.

Le noir de carbone est obtenu à partir de la combustion de l’essence de moutarde auquel est ajouté du beurre clarifié, le ghee.

Qui inventa le produit de beauté Cold Cream pour le soin visage?

produit de beaute - cold cream - soin visage - cosmetiques
C’est Claude Galien, médecin grec, qui crée la Cold Cream originale au deuxième siècle après Jésus Christ. Il s’agit de la fameuse crème rafraîchissante composée de cire d’abeille, d’huile d’amande et d’eau de rose. Ce produit de beauté porte également le nom de cérat de Galien.

Le produit de beauté et les cosmétiques de l’empire romain et grec

La Grèce antique participa à l’évolution du produit de beauté. Le mot « cosmétique » est lui-même issu de la langue grecque, plus exactement de « kosmêtikos » qui signifie parure et de « kosmos » qui veut dire harmonie. A l’opposé, d’autres termes utilisés en cosmétologie sont moins harmonieux … le terme « fard » est par exemple dérivé de l’italien « farda » qui lui-même se traduit par le crachat … la salive entrait peut-être dans la composition de quelques cosmétiques il y a de cela plusieurs siècles …

L’empire romain et grec profitent de la venue des caravanes de marchandises en provenance du Moyen-Orient. Au début du premier siècle après Jésus Christ, l’empereur romain Néron et son épouse Poppée blanchissaient leur peau, se maquillaient le contour des yeux avec du khôl et mettaient en valeur leur teint du visage avec du rouge.
neron -
produit de beaute
De nombreux cosmétiques étaient cependant toxiques, comme le carbonate de plomb pour éclaircir la peau, le pigment rouge cinabre contenant du mercure ou bien le soufre pour la coloration des cheveux …

De fait, pour garantir une plus grande innocuité des produits, d’autres ingrédients font peu à peu leur apparition. Pour les pigmentations, par exemple la racine rouge d’orcanette (plante méditerranéenne) et la mûre, … Pour le blanchiment de l’épiderme, la craie ou comme ci-dessous la poudre de riz, …
poudre de riz - produit beaute
Beau et propre comme un Gaulois!

Oui, les Gaulois ont également participé au développement du produit de beauté en utilisant notamment les cendres végétales auxquelles ils ajoutaient de nombreux ingrédients naturels pour fabriquer des poudres et des pommades. L’iris, les plantes mélilots, le safran et le miel constituaient certains de leurs composants.

Selon Pline, naturaliste romain, les Gaulois sont les inventeurs du savon. Pas surprenant alors de retrouver aujourd’hui la France leader mondial des cosmétiques!

Le produit de beauté préféré des cosmétiques de la Renaissance

La France et l’Italie sont à la fin du Moyen-âge les deux principaux fabricants et fournisseurs des produits de soins esthétiques. Cependant, un produit de beauté se développe tout particulièrement en France, il s’agit du parfum. Celui-ci devient à la mode sous Louis XIV.

Le parfum est alors utilisé par la noblesse pour compenser le manque d’hygiène. Le procédé de distillation est bien maîtrisé et différents ingrédients rentrent dans la composition des parfums, par exemple, le jasmin, la cannelle, la lavande, la rose, …

La noblesse française est à cette époque également grande consommatrice de l’eau de Cologne crée dès 1708 par Jean Marie Farina, parfumeur italien. Ce produit de beauté, également appelée « eau admirable » est un mélange d’huiles essentielles et d’alcool.
eau de Cologne - produit de beaute
Quelques temps après la révolution, Pierre-François-Pascal Guerlain, crée l’eau de Cologne impériale pour l’épouse de Napoléon III. Guerlain est devenue de nos jours une marque du groupe LVMH, le leader mondial de l’industrie du luxe …

L’essor du produit de beauté et du soin visage dans la société

Il faut attendre néanmoins le dix huitième siècle pour que l’utilisation du cosmétique se vulgarise progressivement auprès de l’ensemble de la population.

Les tendances du soin visage évoluent également en fonction des périodes. Le XVIIIème siècle est caractérisé par les contrastes peau blanche et maquillage avec des couleurs rouges très vives. Les femmes se maquillent les lignes des veines avec du bleu.

A cette même époque, le maquillage avec des pastilles noires sur le visage, appelées « mouches » fait son apparition. Il s’agit en fait de taffetas, des pastilles de tissu en soie initialement utilisées pour cacher les lésions de la variole …
La position de ce produit de beauté avait par ailleurs une signification: par exemple, posée sur le nez, on parlait de « femme effrontée », posée sous la lèvre signifiait « femme discrète », …
mouche - produit de beaute - visage
Le XIXème siècle est quant à lui marqué par le retour à des couleurs pastel avec des fards jaunâtres et verdâtres. Des innovations dynamisent également le secteur d’activité dont notamment celle de la société Bourjois qui grâce à une opération de séchage au four commercialise en 1881 le premier fard à joues en poudre à une époque où le produit cosmétique était gras et pâteux.

Les compositions s’enrichissent par la suite avec l’ajout de conservateurs, de tensio-actifs et de parfums de synthèse dans les formulations. L’essor de l’industrie pétrochimique participe à cette évolution avec l’apparition de paraffine et vaseline dans la liste des ingrédients des cosmétiques. Eugène Rimmel, chimiste, crée à partir de vaseline le célèbre maquillage pour les cils, le mascara « le Rimmel » en 1880.

Le premier institut de beauté français est par ailleurs fondé à Paris en 1895 place Vendôme, il s’agit de l’institut Klytia.

Quelques années plus tard, le chimiste américain Williams et sa sœur, Maybel modifient en 1913 la composition du mascara en y ajoutant de la poudre de charbon afin d’obtenir une forme solide. Le succès de ce produit de beauté est à l’origine de la marque Maybelline.
maybelline - produit de beaute

Le XXème siècle est caractérisé par des prix plus abordables qui permettent au produit de beauté de constituer un signe d’émancipation de la gente féminine.

Dans cette même période, quelques premiers composants sont par ailleurs interdits, telle que la céruse, une substance à base de plomb utilisée depuis des siècles pour sa pigmentation blanche dans les cosmétiques. Le chemin est cependant très long, l’innocuité des produits cosmétiques n’est pas pour autant aujourd’hui encore garantie.

Le produit de beauté fait désormais parti de notre quotidien, les français sont parmi les plus grands consommateurs avec plus de 300 € de cosmétiques achetés par personne chaque année. Mais le produit de beauté nuit-il à notre santé? Est-il respectueux de notre environnement?

Les cosmétiques biologiques naturels sont heureusement de plus en plus plébiscités, comme par exemple les huiles végétales telle que l’huile de chanvre. Suivez-nous sur Bio transition pour profiter de notre conseil beauté!

Vous pouvez partager cet article avec vos proches:


 
Laisser un commentaire

Sources :

La chimie et l’art, EDP Sciences, p.60-­95, 2010, C. Amatore, Département de chimie de l’ Ecole Normale Supérieure de Paris.

Toilette d’une Romaine au temps d’Auguste et cosmétiques d’une Parisienne au XIXe siècle, Dr Constantin James Reliure, 1866.

Hygiène et soins: évolution des produits cosmétiques de l’Antiquité à nos jours; Catherine Albert, Université Clermont I, faculté de pharmacie, 1994.

Histoire de la beauté, le corps et l’art d’embellir de la renaissance à nos jours; George Vigarello, 2004.

Express.fr – Produits de beauté: des impacts pour la santé

Abonnez-vous pour recevoir gratuitement nos prochains articles.

Votre adresse email ne sera jamais communiquée à des tiers et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Publié par
Bio transition

Passionné par la nature, des études en biologie, un diplôme d’ingénieur et une quinzaine d'années d'expériences professionnelles en France et à l’étranger.

Une réflexion au sujet de « Produit de beauté, histoire et origines! »

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sous système Android, il est parfois nécessaire d'appuyer une seconde fois pour valider.